Wolfenstein The New Order

Wolfenstein The New Order

2 juin 2015 0 Par Twister061

Vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemblerait le monde si certains événements historiques avaient connu d’autres fins ? Que se serait-il passé si la seconde guerre mondiale avait été remportée par l’Allemagne nazie ? Rassurez-vous, même si vous ne vous êtes jamais posé la question, Wolfenstein The New Order vous donne la réponse. Petite précision : vu que le jeu est assez récent (il date de l’an dernier à l’heure où j’écris ces lignes), je vais faire mon maximum pour éviter de vous spoiler.

Wolfenstein The New Order

Wolfenstein The New Order est un FPS sorti en 2014 sur PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One et PC, développé par MachineGames et édité par Bethesda Softworks. La simple évocation du nom Wolfenstein peut rendre certains joueurs nostalgiques. Vu que je n’ai joué à aucun autre épisode de la série (à part un peu de Ennemy Territory, j’avoue), la nostalgie ne m’atteint pas vraiment. J’ai pourtant un grand respect pour cette série : Wolfenstein 3D est considéré comme le jeu ayant popularisé le genre FPS, rien que ça !

Avant de lancer le jeu pour la première fois, je ne savais pas à quoi m’attendre. Un FPS à l’ancienne ? Un jeu plus moderne ? De l’action à gogo ? Des ennemis retords ? À vrai dire, en jouant à Wolfenstein The New Order, j’ai trouvé un peu de tout ça, et plus encore. Wolfenstein The New Order est simple à prendre en main. On avance, on tire, on se planque un peu, on progresse de zone en zone selon le même schéma. C’est classique, c’est sans surprise, vu et revu, mais c’est bien fait. Le fun est immédiat, le spectacle est plaisant. Graphiquement, Wolfenstein The New Order est beau, l’ambiance est prenante et la mise en scène est bien fichue. Si j’arrêtai d’écrire maintenant, vous pourriez croire que Wolfenstein The New Order est parfait. Sauf que je ne m’arrête pas.

Dans Wolfenstein The New Order, l'Allemagne Nazie a gagné la guerre. Et la palme du bon goût, accessoirement.

Dans Wolfenstein The New Order, l’Allemagne Nazie a gagné la guerre. Et la palme du bon goût, accessoirement.

Ich bin eine Künstliche Intelligenz

Non, je ne parle pas allemand, Google le fait très bien pour moi. Et si je parlais allemand, je pense que je serai tenté d’insulter certains ennemis de Wolfenstein The New Order. L’Intelligence Artificielle de Wolfenstein The New Order s’est montrée assez imprévisible durant mes sessions de jeu, mais pas dans le bon sens du terme. Certains ennemis m’ont repéré alors qu’ils ne regardaient pas dans ma direction et que je ne faisais aucun bruit. D’autres ennemis sont parvenus à m’aligner un tir dans la tête proche de la perfection alors qu’ils sont armés de simples pistolets qui, lorsque je les utilise, s’avèrent assez peu précis. Comprenez moi bien : j’aime qu’un jeu me résiste, que certains ennemis soient plus coriaces que d’autres. Mais il faut que ça reste logique, cohérent.

Un autre point qui vient gâcher quelque peu l’expérience de Wolfenstein The New Order : l’infiltration. J’aime l’infiltration. C’est mon genre de jeu préféré, blablabla vous connaissez le couplet. Sauf qu’un bon jeu d’infiltration, ça propose du challenge, de la réflexion. Pas ici. Ici, l’infiltration simplifie trop le jeu. Certains passages en apparence difficiles se sont montrés ridiculement simples juste parce que j’ai fait preuve de furtivité.

Et ben dis donc, c'est la grande forme !

Et ben dis donc, c’est la grande forme !

C’est ma guerre ou pas ?

Wolfenstein The New Order est un bon divertissement. Ses plus gros défauts proviennent de son manque d’originalité et de ses ennemis pas toujours futés. Un mot aussi sur le boss de fin, que j’ai trouvé beaucoup trop simple à battre. Mais tout ceci est composé par un gameplay efficace, par un scénario plutôt sympathique et par son côté old-school. Parce que oui, même s’il apporte quelques éléments de gameplay moderne, Wolfenstein The New Order reste un FPS old-school : votre vie ne remonte pas toute seule, vous ne pouvez pas sauvegarder quand vous le voulez et il n’y a pas de multijoueurs. Dernier point mais pas des moindres : Wolfenstein The New Order est remplit d’easter egg. Fallout, Quake, Mario, les Beatles, et bien d’autres sont autant de références que vous pouvez trouver tout au long du jeu.

Est ce que je peux recommander Wolfenstein The New Order ? Comme toujours, tout dépend de vos attentes. Si vous voulez un FPS plutôt old-school, avec un challenge intéressant, un bon défouloir qui ne vous prend pas la tête, je pense que Wolfenstein The New Order peut vous plaire. N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !