The Witness – Un beau jeu qui fait mal au crâne

The Witness – Un beau jeu qui fait mal au crâne

7 février 2017 0 Par Twister061

The Witness est un jeu intriguant. Sérieusement, je ne sais pas comment le qualifier autrement. J’ai vu quelques vidéos dessus, notamment celle de Karmageddon TV visible ici (la partie sur The Witness commence à 5:54), et je me suis dit que je l’essaierai, à l’occasion. Période de soldes oblige, le prix de The Witness a été plus doux pendant quelques jours, finissant de me motiver à sauter le pas. J’achète, je télécharge, je lance, et je suis perdu. Mais bordel que j’aime ça.

The Witness, c’est l’histoire de… euh…

The Witness est un puzzle-game sorti sur PC et PS4 en janvier 2016 et sur Xbox One en septembre 2016. Il a été créé par Jonathan Blow, déjà à l’origine du jeu de plateformes Braid. Dans ce jeu, vous devez résoudre des énigmes en traçant des schémas. Dit comme ça, ça parait tout bête. Et c’est vrai que dans le fond, ça l’est. Sauf que The Witness ne se contente pas de vous proposer des énigmes. C’est aussi un jeu d’exploration. Et cette exploration a son importance, vu qu’on est totalement lâché en pleine nature sans aucune explication et que pas mal d’indices concernant les énigmes se cachent dans l’environnement. Ça peut être les branches d’un arbre, une fissure dans un mur, et mille autres choses.

Graphiquement, j’adore The Witness. C’est un style très particulier, mais je le trouve tellement beau et coloré que je suis sous le charme. Le jeu nous propose d’explorer une île composée de plusieurs zones assez variées. Il y en a pour tous les goûts, avec un désert, une carrière, un village, des souterrains, une forêt, etc. Les zones sont aussi belles et bien fichues les unes que les autres. Mais ne vous fiez pas à la beauté du paysage. The Witness va faire fondre votre cerveau.

Les premières énigmes de The Witness sont simples. Plus tard, ça ressemble à ça. De suite, ça calme.

Les premières énigmes de The Witness sont simples. Plus tard, ça ressemble à ça. De suite, ça calme.

Réfléchir, encore réfléchir, toujours réfléchir

Les premières énigmes sont plutôt simples. Le but est d’apprendre au joueur comment progresser dans le jeu. Très vite, les choses vont se corser, et les énigmes vont se révéler plus ardues. Quelques particularité viendront même pimenter les différents tableaux d’énigmes qui se présentent. Par exemple, il est fréquent de contrôler 2 schémas en même temps, de manière symétrique. Sauf que le tableau, lui, ne l’est pas forcément. Il faut donc se poser et réfléchir aux obstacles et à la manière de les surmonter.

Le jeu étant en monde ouvert, il est tout à fait possible d’explorer chaque zone à n’importe quel moment. Rien n’empêche donc le joueur de quitter provisoirement une zone trop compliquée et d’y revenir plus tard. Et c’est tant mieux ! The Witness est exigeant, demande de la réflexion et de la logique (il peut même nécessiter l’usage d’une feuille de papier et d’un crayon !), mais n’est jamais frustrant.

Je trouve The Witness super beau. Peut-être l'un des plus beaux jeux que j'ai fait dernièrement.

Je trouve The Witness super beau. Peut-être l’un des plus beaux jeux que j’ai fait dernièrement.

Amateurs d’univers dépaysant, régalez-vous

L’univers de The Witness est intriguant, au bas mot. En fait, vu que rien (ou presque) n’est expliqué, on est amené à explorer l’île, en se demandant un peu ce qu’on va y trouver. Être lâché dans la nature peut en effrayer plus d’un, mais The Witness arrive à faire de cet éventuel défaut une véritable qualité. Il m’est arrivé, à quelques reprises, de ne pas m’intéresser aux énigmes et juste d’explorer les magnifiques paysages de l’île en me demandant pourquoi les choses sont ainsi disposées.

Est-ce que je recommande The Witness ? Oui, très fortement même ! À qui s’adresse-t-il ? Là, j’avoue avoir du mal à donner une réponse définitive. Certes, les amateurs de puzzle-game sont les premiers ciblés. Mais The Witness est tellement enchanteur que même si le genre puzzle-game ne vous intéresse pas, il mérite quand même que vous l’essayiez. C’était mon petit mot sur The Witness, un jeu qui m’a charmé et qui mérite qu’on y jette un oeil. N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !

Représentation de mon cerveau après mes sessions de The Witness. Mais c'est tellement bon !

Représentation de mon cerveau après mes sessions de The Witness. Mais c’est tellement bon !