Styx Shards of Darkness – Gobelin dans l’ombre

Styx Shards of Darkness – Gobelin dans l’ombre

27 juin 2017 0 Par Twister061

Aujourd’hui, je suis content parce que je vais vous parler d’un jeu d’infiltration ! Même si mon genre de jeux préféré n’a pas l’actualité la plus brûlante du monde, il y a quand même certaines productions qui voient le jour. Le jeu d’aujourd’hui, Styx Shards of Darkness, est une suite d’un jeu sorti il y a déjà quelques années : Styx Master of Shadows. Amateurs de gobelins et d’infiltration plutôt corsée, ça devrait vous plaire.

Styx Shards of Darkness

Comme je l’ai évoqué plus tôt, Styx Shards of Darkness est la suite de Styx Master of Shadows. D’ailleurs, je vous ai déjà parlé de ce dernier, ici. Ayant été particulièrement conquis par le premier opus, c’est avec plaisir que je me suis lancé dans sa suite. Pour rappel, l’univers des jeux Styx est commun avec un autre jeu créé chez nous : Of Orcs and Men. La différence majeure avec ce titre est qu’ici, nous ne contrôlons qu’un seul personnage : un gobelin. Et il n’a pas la vie facile !

Vu le nombre d'ennemis, mieux vaut rester discret dans Styx Shards of Darkness.

Vu le nombre d’ennemis, mieux vaut rester discret dans Styx Shards of Darkness.

Dans Styx Shards of Darkness, nous retrouvons donc Styx, un gobelin agile et malin, voleur de profession. Il officie à Thoben, un village humain rongé par la peste verte. Rapidement, Styx est amené à tenter de s’infiltrer dans la cité de Korrangar, patrie des Elfes Noirs. En effet, de mystérieuses pierres de quartz semblent donner des pouvoirs. Il n’en faut pas plus à notre gobelin sournois pour s’y intéresser !

Discrétion, réflexion, action

Styx Shards of Darkness est un jeu d’infiltration. Cela implique d’étudier les différents chemins qui se présentent, de planifier son itinéraire et, éventuellement, d’identifier les cibles à éliminer au passage. Au début du jeu, les différents contrôles sont expliqués. Le tout est plutôt bon, fluide et intuitif. Certains déplacements manquent d’un peu de précision, mais rien d’alarmant. Une fois ce didacticiel passé, le vrai jeu commence. Et c’est aussi le début des embrouilles.

Dans certains passages étroits, la caméra passe de la 3ème à la première personne.

Dans certains passages étroits, la caméra passe de la 3ème à la première personne.

Styx Shards of Darkness est un jeu assez exigeant. Le challenge est présent, les ennemis nombreux et les occasions de passer sans perturber les ennemis sont rares. Les niveaux sont agréables à parcourir. Certaines constructions peuvent paraître étrange de prime abord. Mais en explorant un peu, on se rend compte que Styx Shards of Darkness est un jeu où l’on a vite fait de se perdre en voulant explorer chaque recoin.

C’est fun, et c’est drôle

Styx Shards of Darkness est un jeu fun, exigeant, mais aussi très drôle. Rien que la cinématique d’introduction du jeu donne le ton : on ne vient pas chercher des noises à Styx ! D’autres moments sont particulièrement tordants, et cela grâce aux différentes répliques de Styx. Bourrées d’humour et de références en tout genre (celles sur Assassin’s Creed sont délicieuses), elles détendent l’atmosphère à certains passages un peu tendus du jeu. Les indications lors d’un Game Over sont également poilantes.

Styx ne vous ménagera pas si vous faites n'importe quoi ! (Cliquez pour agrandir)

Styx ne vous ménagera pas si vous faites n’importe quoi ! (Cliquez pour agrandir)

De manière générale, l’ambiance est excellente. Graphiquement, c’est beau, sans être incroyable. Les musiques sont particulièrement agréable à entendre. Les bruitages sont plutôt bon, et le tout donne une vie particulière au monde de Styx Shards of Darkness. C’est tellement agréable qu’il m’arrive souvent de dévier un peu de mon objectif principal pour partir explorer un peu les environs.

Et les ennemis, là dedans ?

Là, j’avoue que c’est un sujet un peu sensible. Autant j’adore l’ambiance générale du jeu et le challenge qu’il me propose, autant j’ai du mal avec certains comportements ennemis. Parfois, les gardes ennemis sont stupides. Mais vraiment bêtes à manger du foin. Et d’autres fois, ils arrivent à me repérer sans que j’ai commis de grosses erreurs. Bizarre… L’infiltration est très réussie, avec toute une panoplie de gadgets et de pouvoirs pour nous aider dans nos tâches.

La vision d'ambre est un pouvoir bien utile pour identifier les différents objets et ennemis.

La vision d’ambre est un pouvoir bien utile pour identifier les différents objets et ennemis.

Vous l’aurez compris, j’aime beaucoup Styx Shards of Darkness. Il me tarde d’y jouer encore et encore afin de tout découvrir du titre. Je le recommande chaudement aux amateurs d’infiltration, d’univers médiévaux fantastiques et de challenge corsé ! N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !