2020 : Mon meilleur (et pire) du jeux vidéo

2020 : Mon meilleur (et pire) du jeux vidéo

31 décembre 2020 0 Par Twister061

La fin d’année approche à grand pas. Quelle meilleure occasion pour passer en revue cette année très particulière. Entre pandémie mondiale, de laquelle a découlée ma perte d’emploi, mon envie de le lancer dans les streams et sur Youtube et le fait d’être devenu papa, il y a pas mal de choses à dire. Mais je vais me concentrer sur le côté jeux vidéo ici. Et là aussi, j’ai pas mal de choses à dire… Petit avertissement cependant : les jeux dont je vais parler ne sont pas forcément sortis en 2020. J’ai choisi, comme bien souvent, de vous parler des jeux auxquels j’ai joué cette année, peu importe leur date de sortie. Vous voilà prévenus !

Mes meilleurs souvenirs de l’année

Comme je l’ai expliqué plus tôt, la crise sanitaire que nous vivons à l’heure où j’écris ces lignes a fait que j’ai perdu mon travail. Point de pensée triste ici : j’ai pu passer du temps près de ma famille, notamment en vivant l’arrivée de ma fille ; j’ai également eu un peu plus de temps pour jouer. Et il y a beaucoup de titres qui m’ont plu cette année ! À commencer par Borderlands 3, que j’ai adoré parcourir en solo. Étant extrêmement fan de la série, j’ai sauté sur Borderlands 3 dès sa sortie sur PS4. Et j’ai pris un pied monstre. L’humour toujours très bas de plafond, la direction artistique, le gameplay… j’ai tout aimé ou presque !

Borderlands 3 est, comme ses grands frères, un jeu bien fendart que j’ai adoré !

Dans un style complètement différent, j’ai joué à Need for Speed Heat. Et quelle belle balade ce fut ! Après Need for Speed 2015 (dont je vous parle ici), ce Need for Speed Heat est l’un des épisodes récents que je préfère ! Amateurs de courses arcades et de poursuites endiablées, foncez, vous ne le regretterez pas ! Je suis d’ailleurs en train de jouer à Need for Speed Hot Pursuit Remastered, et j’adore aussi. Même si je galère beaucoup plus !

Changement de style encore une fois, avec un jeu de gestion : Jurassic World Evolution. Étant assez fan de l’univers de la saga Jurassic Park/World, j’ai lancé le jeu avec pas mal d’espoir. Malgré mon peu d’expérience sur les jeux de gestion, je m’en sors pas trop mal. Mes dinos sont heureux, mes clients aussi. Une bonne surprise sur laquelle je retourne occasionnellement.

Un autre genre de jeu que j’affectionne tout particulièrement et auquel je me suis adonné ces derniers mois : les jeux d’infiltration. J’ai en effet joué à Hitman 2 (en live sur ma chaîne Twitch ici) que j’ai vraiment beaucoup aimé. Tout, absolument tout dans ce jeu est un cri d’amour à l’agent 47 et à l’infiltration. J’ai tellement hâte que Hitman 3 sorte pour, peut-être (sans doute) le parcourir en stream.

Le grand amateur de jeux d’infiltration que je suis a surkiffé Hitman 2. Vivement le 3 !

Dans un autre style d’infiltration, il y a The Last Of Us Part II dont je vous parle ici et qui reste un titre auquel j’ai pris plaisir à jouer. Autre jeu d’infiltration auquel je joue et qui comporte également des éléments de jeux d’horreur/saleté de bestiole, Alien Isolation. En clair, c’est du très très bon pour les fans de la saga Alien. L’ambiance visuelle, sonore, le feeling quand on joue, le gameplay, tout est nickel et il mérite vraiment que l’on s’y attarde… Pour peu que l’on aie le cœur bien accroché !

Une série avec laquelle j’ai renoué des liens, c’est la série Call of Duty. J’ai fini les campagnes de WWII et de Modern Warfare 2019, et j’ai passé de bons moments dessus. En ce moment, je m’essaie à Warzone qui est très fun et pas prise de tête. J’ai aussi laissé sa chance à Call of Duty Black Ops Cold War. Au delà d’un titre inutilement long, j’aime bien me battre avec d’autres joueurs en ligne quand ceux-ci n’insultent pas mes géniteurs.

Autre série avec laquelle je suis de nouveau copain : Assassin’s Creed. J’en parle ici, et il est prévu que je me fasse les épisodes Odyssey et Origins bientôt. J’ai également passé de très bons moments sur Final Fantasy VII Remake (j’ai écris un article ici à son sujet), sur Tony Hawk’s Pro Skater 1+2 et sur Crash Bandicoot 4. En gros, mes souvenirs d’enfance sont venus me faire un petit coucou en 2020 et c’était très sympa de leur part.

J’ai également terminé, après une pause de plus d’un an, Red Dead Redemption 2. S’il comporte quelques longueurs, c’est un excellent titre. Tout a déjà été dit dessus, donc foncez si vous aimez l’ambiance western et les jeux de Rockstar Games.

Petit mot aussi sur un jeu qui m’aura fait souffrir mais sur lequel j’ai pris beaucoup de plaisir : Celeste. Ce jeu de plateformes en 2D tout en pixel et en difficulté colossale m’a séduit de bout en bout. Il m’en a pourtant mis plein la gueule. Mais que voulez-vous, je dois aimer souffrir…

Je terminerai avec celui qui, d’après moi, mérite le titre de jeu de l’année 2020 : Hades. Ce jeu est une perle, une claque incroyable et un titre auquel je m’adonne régulièrement avec plaisir. Visuellement, c’est à tomber par terre. Les musiques et l’ambiance sonore sont parfaite. Le jeu se prend très bien en main et propose un challenge (et un humour) omniprésent. Clairement mon plus gros coup de cœur de l’année 2020 que je vous encourage fortement à tester !

Si un peu de challenge ne vous effraie pas, foncez sur Hades ! C’est une sacré pépite sur laquelle je retourne régulièrement !

Mes plus grosses déceptions de 2020

Il n’y a, hélas, pas eu que de bonnes surprises en 2020 en ce qui concerne les jeux vidéo. Parmi les titres qui ne m’ont pas accroché cette année, il y a tout d’abord Superhot. J’adore son concept, j’adore son style graphique, mais quelque chose ne m’encourage pas à y jouer. Je ne saurai dire quoi. J’y retournerai peut-être plus tard. Autre jeu auquel je pensais accrocher mais qui m’est très vite tombé des mains : Untitled Goose Game. C’est marrant 5 minutes, sans plus. J’ai vu qu’un mode multijoueur a été ajouté, peut-être l’occasion pour moi d’y retourner, accompagné cette fois.

Vient ensuite une demie-déception : la série Gears of War. J’avais fait le premier il y a longtemps, et j’ai décidé de jouer aux autres jeux de la série. J’en suis à Judgement, et je dois dire que je suis plutôt mitigé. C’est très bas de plafond, l’histoire n’est pas exceptionnelle, c’est du couloir… Mais je continue à y jouer, pour plusieurs raisons : ça reste du défouloir, sympathique quand j’ai besoin de poser mon cerveau ; je veux voir à quoi ressemble les épisodes les plus récents ; c’est tellement con que ça me fait parfois sourire.

La série Gears of War, c’est sympa quand tu veux laisser ton cerveau sur le porte manteau.

Je parle de demie-déception car j’essaie de remettre les jeux dans leur contexte. Ce sont des jeux assez vieux (du moins jusqu’à Judgement), je ne peux donc pas les juger avec les même critères que lorsque je joue à un jeu de 2020. Je verrai bien si les opus restants me confortent dans mon idée, ou bien s’ils me réconcilient avec la série.

J’ai donné une autre chance à Watch Dogs 2, que je n’ai toujours pas fini. Sauf que là, je l’ai désinstallé pour jouer à autre chose. C’est la deuxième fois que le jeu me tombe des mains, mais je ne désespère pas. La troisième sera peut-être la bonne. J’ai envie d’aimer le jeu. J’aime ses mécaniques de piratages et tout, mais je ne sais pas pourquoi, la mayonnaise ne prend pas encore.

Autre demie-déception (et je vais me faire taper dessus) : Forza Horizon 4. Alors avant de venir essayer de me mettre des mandales, je tiens à dire que c’est un excellent jeu de courses. Le monde ouvert est incroyable, les voitures sont magnifiques, les courses palpitantes. Sauf que lorsque j’y joue sur Xbox One, les temps de chargement rende l’expérience ultra lourde. Sur PC, ça m’arrive aussi, mais moins. En fait, mon gros problème, c’est que j’ai tellement aimé Forza Horizon 3 que j’ai du mal à tolérer les chargements vraiment longuets de Forza Horizon 4. Mais ça reste un excellent titre.

Un autre titre duquel j’attendais plus et qui m’a, pour le moment, laissé bien froid : Red Dead Online. Le mode online de Red Dead Redemption 2 peine à me convaincre, du moins sur les premières heures que je lui ai accordé. Je verrai bien, après avoir insisté encore quelques heures, si la mayonnaise prend ou pas.

Red Dead Online, c’est ma douche froide de la fin de l’année. C’est dommage, j’y croyais… Je lui laisserai une seconde chance, plus tard.

Petit mot aussi sur le jeu que tout le monde attendait pour cette fin d’année : Cyberpunk 2077. Alors, je ne suis pas déçu du jeu au sens premier du terme. J’y ai passé trop peu d’heures pour avoir un avis définitif sur le titre. Cependant, j’y ai consacré 2 vidéos : une première où je vous montre mes 2 premières heures de jeu (disponible ici) ; une seconde où je vous donne mon ressenti et où j’aborde quelques points qui me semblent important (disponible par là). N’hésitez pas à aller y jeter un œil, ça fait toujours plaisir.

Et pour vous, c’était comment cette année ?

Voici donc mes quelques titres marquants de l’année 2020, pour le meilleur et pour le pire. Ce fut une année riche en émotion et en jeu vidéo. Et vous, quels sont vos titres marquants de l’année 2020 ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires ici, ou bien sur Facebook et Twitter. Vous pouvez aussi me retrouver sur Instagram, Twitch, Youtube et Discord. Merci à vous de continuer à me suivre après toutes ces années ! Merci à vous qui partagez mes articles et autres publications ! On se retrouve très vite, que ce soit sur ce blog, ou ailleurs, en vrai ou à travers nos écrans !