Le Testament de Sherlock Holmes

Le Testament de Sherlock Holmes

7 octobre 2014 2 Par Twister061

Selon les périodes, je m’intéresse à différents genres de jeux : il peut m’arriver d’avoir besoin de me défouler, de parcourir un univers sans prises de tête ; dans ce cas, je choisi un jeu dans lequel dézinguer tout ce qui bouge est récompensé. Il peut également m’arriver de ne pas avoir le temps nécessaire pour m’investir correctement dans un jeu ; j’en choisi donc un moins élaboré. Enfin, il peut m’arriver d’avoir envie de réfléchir, de m’intéresser à une intrigue ; je choisi donc un jeu plus calme, avec plus d’énigmes/de réflexion. En ce moment, je suis dans cette dernière option. Le hasard (encore lui !) fait qu’entre 2 séances de Borderlands 2, l’envie me prend de cogiter un peu. Parce que j’ai beau fortement apprécier Borderlands 2, s’il y a bien une chose que le jeu ne m’apporte pas, c’est de la réflexion ! Du coup, je me penche en ce moment même sur un cas intéressant : celui du jeu d’enquête. Et pas n’importe lequel : Le Testament de Sherlock Holmes.

Le Testament de Sherlock Holmes

Le Testament de Sherlock Holmes est un jeu d’aventure/énigmes développé par Frogwares et édité par Focus Home Interactive sorti en 2012 sur PC, PS3 et Xbox 360. Le jeu se déroule dans un Londres de 1898 qu’il est agréable de parcourir. Vous êtes Sherlock Holmes, et vous devez résoudre des enquêtes. Bon, pour vous dire la vérité, vous n’êtes pas toujours Sherlock Holmes. Par moment, vous contrôlez également le Docteur Watson, fidèle assistant du détective. Dans Le Testament de Sherlock Holmes, des accusations contre Sherlock s’accumulent, sans que ce dernier n’y prête attention. Cependant, le Docteur Watson remarque bien vite que son ami se livre à des activités de plus en plus intrigantes, ce qui l’amène à s’interroger sur ce dernier. Sherlock Holmes est ici un personnage mystérieux, prétentieux et sombre. Du grand Sherlock, quoi !

221B Baker Street, c'est parti pour un tour !

221B Baker Street, c’est parti pour un tour !

Si le scénario du jeu est assez travaillé et bien amené, je ne peux pas en dire autant de l’aspect technique. Le jeu est beau, tant sur la modélisation des personnages que sur les décors, mais les trop nombreux temps de chargement (y compris lors des changements de page dans les menus !) cassent le rythme. Ajoutez à cela que le jeu subit des ralentissements à quelques passages de l’aventure, et que le contrôle des personnages est un peu lourd ; vous avez les principaux éléments qui gâchent un peu le titre. Il y a malgré tout de très bons éléments dans Le Testament de Sherlock Holmes : les énigmes, bien que souvent retorses, sont très bien trouvées et toujours logiques ; les interactions avec l’environnement lors des recherches d’indices sont plutôt bien fichue, et on se prend rapidement au jeu en fouillant chaque pixel à la recherche d’un élément qui pourrait faire avancer l’enquête.

Erreur de parcours

Il y a cependant un élément qui fait que je ne peux parler en détail de l’histoire du jeu : je n’ai pas pu le finir à l’heure où j’écris ces lignes. Non pas que j’ai manqué de temps ou que je sois mauvais, l’explication est plus rageante que ça. Un bug m’a forcé à recommencer le jeu, alors que j’avais parcouru plus de la moitié de l’aventure ! En effet, et sans que je comprenne vraiment pourquoi, une interaction avec un élément du décor (le bureau d’un garçon dans une école) n’est jamais apparue. J’ai regardé les solutions sur internet, les vidéos sur YouTube pour voir si j’étais complètement idiot ou si Le Testament de Sherlock Holmes était buggué. Si je penchais plus pour mon idiotie, il s’est avéré que le jeu a buggué de la manière la plus sale qui soit, m’obligeant à recommencer mon aventure.

La recherche d'indices occupe une grande partie de votre temps dans Le Testament de Sherlock Holmes !

La recherche d’indices occupe une grande partie de votre temps dans Le Testament de Sherlock Holmes !

Qu’à cela ne tienne, j’ai donc recommencé le jeu, et cette fois-ci, en prenant soin de bien sauvegarder à chaque passage important (le jeu ne dispose pas de sauvegardes automatiques. Je me demande encore pourquoi). En effectuant les mêmes actions dans un ordre différent dans le passage buggué, miracle ! J’ai pu continuer mon jeu. Ce retard de quelques heures m’a apporté 2 choses : je n’ai pas encore vu la fin du jeu, et lorsque j’ai arrêté de jouer hier soir, l’histoire commençait à adopter un tournant plutôt inattendu qu’il me tarde de vivre.

Pour faire bref, oui, Le Testament de Sherlock Holmes est un bon jeu, seulement il est plombé par une technique pas vraiment au poil et par des bugs bloquants qui en agaceront plus d’un. Cela dit, si vous n’avez rien contre ces éléments, je vous conseille fortement Le Testament de Sherlock Holmes, si vous aimez les jeu d’enquête. N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !

Testé sur PS3.