JVN – Ce n’est qu’un au revoir

JVN – Ce n’est qu’un au revoir

20 mars 2014 0 Par Twister061

Au départ, ce blog avait pour but de vous proposer, une fois par semaine, un article ou une vidéo en rapport avec le domaine du jeu vidéo. Mais la vie a la fâcheuse tendance à venir bousculer les habitudes et, après les quelques fois où je n’ai pas écrit d’article pour des raisons diverses et variées, voilà que j’en écrit deux dans la même semaine. Au même titre qu’un cas de force majeure m’empêchait d’écrire, un autre me pousse à le faire. En effet, l’heure est pour ainsi dire grave. Je m’explique.

JVN – Jeux video Network

Jeux vidéo Network, ou JVN pour les intimes, est un site comme il en existe plein, traitant de l’actualité du jeu vidéo, proposant des tests, des émissions … tout ce qui peut faire un bon site de jeux. Mais JVN n’est pas un site comme les autres pour moi. En effet, JVN est plusieurs choses à mes yeux : c’est en me créant un blog sur leur site que j’ai commencé à m’exprimer sur le jeu vidéo. Sans ça, Weekly Twist n’existerai sans doute pas aujourd’hui. Ensuite, ils savent écrire chez JVN ! Et ils savent aussi (vous faire) réfléchir ! Au travers de leurs différentes émissions (On n’est pas tous d’accord, Manu Militari, etc.), JVN propose de s’interroger un peu sur la sphère vidéo-ludique (rien que ça !).

Au sein de JVN, j’ai eu la chance de côtoyer une communauté exceptionnelle. Je vous avais déjà parlé de Karmageddon TV, notamment lors de mon voyage à la Paris Games Week. Et bien sachez que ces gars là sont issus de la communauté JVN. Ceci est un exemple parmi tant d’autres. Même si je ne suis pas le mec le plus bavard du monde sur les forums ou dans les commentaires d’articles, je suivais l’évolution du site, dans ses joies et dans ses peines. Car oui, JVN en a chié. Et encore, le mot est faible. Loin de moi l’idée de rouvrir des plaies que certains préféreraient oublier, mais JVN n’a pas toujours eu la vie facile. Pourtant, JVN s’est toujours relevé, a toujours trouvé le moyen de revenir, plus fort, plus motivé. Pas cette fois. JVN va en effet fermer, comme Rodolphe Donain, rédacteur en chef du site, l’explique ici. Autant vous dire que l’annonce de la fermeture m’a foutu un coup, mais je n’étais pas complètement surpris.

En effet, cette volonté qu’avait la rédaction de JVN de vouloir être complètement transparente avec ses lecteurs était inébranlable, ce qui n’a fait qu’accroître le respect que j’avais pour ces personnes. J’ai trouvé ça courageux et fou. Aujourd’hui, lorsqu’on me parle de site de jeux vidéo, j’ai de plus en plus tendance à croire que le business a pris le dessus sur ce qui fait, à mon sens, le vrai journalisme vidéo-ludique : la passion. Non pas que je crache sur ceux qui essaient de gagner leurs vies grâce à ce métier. Je crache plutôt sur ceux qui l’ont amené là où il en est, à devoir choisir entre racler les fonds de tiroir ou vendre son cul au plus offrant. JVN a courageusement choisi de racler ses fonds de tiroir et pour ça, je leur tire mon chapeau.

Si Weekly Twist existe aujourd’hui, ce n’est que parce que la passion du jeu vidéo est toujours en moi. Je ne gagne pas d’argent grâce à ce site, je ne suis sponsorisé par personne, je propose juste de découvrir certains aspects du jeu vidéo tels qu’ils peuvent être vu par un joueur et/ou par un professionnel du jeu vidéo. Je rappelle qu’actuellement je suis en Master de Management de Jeux vidéo, ce qui veut dire que je devrais, dans un futur plus ou moins proche, gagner ma vie en produisant des jeux vidéo. J’ai tout de même choisi de m’investir dans Weekly Twist, tant financièrement que personnellement. Et croyez-moi, je ne l’ai pas fait sur un coup de tête ! C’est en grande partie à JVN et à sa communauté que je dois cette idée. L’annonce de la fermeture du site me met vraiment la rage, car d’autres, bien moins méritants à mes yeux, continuent de croître jours après jours. Ce n’est pas juste, mais c’est comme ça. Que dire de plus à part que je souhaite toute la réussite possible et imaginable à toute l’équipe de JVN, en espérant vous lire/voir à nouveau bientôt.