inFamous Second Son – Fumer tue

inFamous Second Son – Fumer tue

23 septembre 2014 0 Par Twister061

Bon là, j’ai un aveu à vous faire. Au départ, je voulais faire un Weekly Discovery sur inFamous Second Son. J’ai filmé l’intégralité du jeu, histoire d’avoir suffisamment d’éléments à mettre dans ma vidéo. Seulement voilà, à force de jouer à inFamous Second Son, je me suis rendu compte que quelque chose me gênait. Explications.

inFamous Second Son fume

inFamous Second Son est le troisième jeu de la série inFamous. Pour rappel, la série inFamous a fait ses débuts sur PS3 en 2009 et mettait en scène Cole McGrath, un coursier qui obtiendra des pouvoirs surnaturels en ouvrant un colis. Le jeu était très bon et a même connu une suite, toujours sur PS3. Quand la PS4 est sortie, il fallait bien que Sony rameute ses licences fortes, dont inFamous fait partie. Nouvelle console, nouveau héros et nouvelle ville sont quelques nouveautés de cet opus que j’attendais impatiemment. Enfin, ça c’était avant d’en parler avec des joueurs qui l’ont eu entre les mains. La plupart m’ont dit que le jeu est sympathique, mais ne mérite pas les 70€ demandés. Qu’à cela ne tienne, j’ai patienté jusqu’au moment où je l’ai trouvé à un prix plus doux.

augustineAugustine Brooke, une femme que vous n’aimeriez pas croiser seul(e) à seul(e) dans une ruelle sombre.

Et j’ai bien fait de patienter ! inFamous Second Son est un jeu correct, sans pour autant atteindre le rang de chef d’oeuvre. Delsin Rowe, le protagoniste, est un antihéros plutôt sympa, doublé par Donald Reignoux, qui double également Andrew Garfield dans The Amazing Spider-Man. La ville de Seattle est vaste, plutôt belle malgré quelques décors qui se ressemble. L’histoire est correcte, mais sans réelle surprise. La principale antagoniste du jeu, Augustine Brooke, est très réussie. J’avais réellement envie de voir Delsin lui rabattre son caquet, tant le personnage arrive à agacer, voire même à énerver. Attention, je ne dis pas que le personnage est agaçant/énervant parce qu’il est mal fait, bien au contraire ! Augustine, malgré un prénom peu facile à porter, est une ennemie brillantissime, tantôt violente, tantôt sadique, mais toujours cohérente. Il faut hélas un peu plus que ces quelques éléments pour qu’un jeu vidéo passe du statut d’oeuvre sympathique à celui d’incontournable.

La puissance, à court terme

Le premier élément qui vient gâche l’expérience de jeu, c’est la durée de vie. En traînant un peu par-ci par-là, il ne m’a fallut que 8 heures pour voir le générique de fin. Alors certes, l’aventure ne connait pas vraiment de temps morts, mais tout de même ! Je suis resté sur ma fin et ce, malgré le nombre d’éléments annexes présents dans le jeu. Autre point négatifs : les personnages secondaires. Si certains sont plutôt réussis, d’autres sont bien trop fades et bien trop peu utilisés pour que l’on s’y attache pour de bon. Alors oui, je pinaille un peu, mais encore une fois, je ne dis pas qu’inFamous Second Son est mauvais, juste qu’il n’est pas marquant.

cinématiques-bdQuelques cut-scenes en bande dessinées, comme dans inFamous et inFamous 2.

Ensuite vient la question des pouvoirs. Dans inFamous Second Son, Delsin récolte plusieurs pouvoirs : la fumée, le néon, la vidéo et le béton. Si le premier ne me pose aucun problème, ce n’est pas le cas des 3 autres. Dans les 2 premiers inFamous, Cole McGrath maîtrise l’électricité, qui est un élément naturel. Le premier pouvoir qu’obtient Delsin Rowe est la maîtrise de la fumée, qui est un autre élément naturel. Cependant, à quel moment trouve-t-on dans la nature des néons, des vidéos et du bétons ? D’autres part, je peux comprendre que le béton cause des dégâts, mais les néons et la vidéo, réellement ? En jouant avec le pouvoir de la vidéo, il y a une attaque avec laquelle on projette un flux vidéo sur nos ennemis. Un flux vidéo qui fait du mal ? Oubliez les débats sur les 60 fps et le 1080p, la vraie révolution est ici, merci Sucker Punch.

Jeu pop-corn

En fait, je trouve qu’inFamous Second Son a les mêmes problèmes que certains films que l’on peut voir au cinéma : ce sont de bons films d’actions, pas forcément mémorables mais qui nous font passer un bon moment. Ce n’est pas forcément un problème lorsqu’on cherche juste à passer le temps, ça en devient un lorsque l’on s’attend à quelque chose de plus consistant que ce qui est proposé. Du coup, mon problème est là : que faire de ces quelques heures de vidéos sur lesquelles je n’ai rien de très intéressant à dire ? Il m’aura fallut plusieurs jours pour trouver une réponse.

Puisqu’inFamous Second Son me rappelle les films pop-corn, pourquoi ne pas imaginer une bande annonce sur inFamous Second Son, le film ? L’idée peut paraître saugrenue et le résultat assez étrange, mais je me voyais mal supprimer mes enregistrements sans qu’ils ne servent à quelque chose. Je suis déjà un peu plus tranquille.

Je vous laisse donc avec cette fausse bande annonce du film qui n’existe pas sur inFamous Second Son. N’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook et Twitter et à partager l’article s’il vous a plu.