Final Fantasy VII Remake – Une première partie attendue

Final Fantasy VII Remake – Une première partie attendue

5 mai 2020 1 Par Twister061

Attention, gros morceau en approche ! Récemment, j’ai fini Final Fantasy VII Remake. Dire qu’il s’agit d’un jeu fortement attendu est un doux euphémisme. Il y a une aura autour de Final Fantasy VII qui confère presque au sacré, pour diverses raisons que vous devez sans doute connaître. Final Fantasy VII Remake est un gros risque. En effet, toucher à quelque chose d’aussi culte qu’un jeu qui déchaîne les passions depuis plus de 20 ans peut s’avérer casse-gueule. Est-ce que Final Fantasy VII Remake est un bon jeu ? Est-il un bon remake ? Est-il fidèle à l’opus original ? Je vais essayer de répondre à ces questions, ainsi qu’à bien d’autres. Et je vais faire du mieux possible pour ne pas vous spoiler, afin que tous puissent profiter de cet article sans crainte.

Final Fantasy VII Remake, c’est prendre un coup de vieux de 20 ans

Plus de 20 ans séparent Final Fantasy VII Remake de l’opus original sorti sur Playstation. Entre-temps les consoles, les jeux, tout a évolué. Final Fantasy VII Remake a donc la lourde responsabilité de marier modernité et fidélité. Une tâche bien complexe qui peut s’avérer périlleuse ! Commençons donc par les bases.

Avis aux connaisseurs de l’opus original : Final Fantasy VII Remake va vous mettre un coup de vieux.

Final Fantasy VII Remake est un jeu bien plus dynamique que l’opus original paru en 1997. En effet, le remake délaisse les combats au tour par tour pour une approche plus orientée vers l’action. En effet, ici chaque personnage (allié comme ennemi) est libre de ses mouvements lors des phases de combat. Dans le Final Fantasy VII original, les combats voyaient se faire face vos personnages (souvent sur la droite de l’écran) et les ennemis (souvent sur la gauche). Un menu vous permettait de choisir une action à effectuer lors de ce tour (attaquer, utiliser un objet, lancer un sort, etc.). Dans le remake, il y a bien un menu qui ressemble à ça. Il y a pourtant quelques subtilités.

Vos attaques basiques se font via un bouton dédié. Ces attaques basiques vont permettre d’accélérer le remplissage de votre jauge ATB (pour Active Time Battle). Cette jauge vous permet de réaliser des actions spéciales : utiliser une compétence, lancer un sort et utiliser un objet. Chacune de ces actions spéciales consommera une partie plus ou moins importante de votre jauge ATB. Il faut donc faire attention à ce qu’on fait, et à ce qu’on ordonne de faire à nos alliés. Il est également possible de se mettre en garde face aux attaques adverses, ainsi que de les esquiver.

Le système de combat est bien expliqué et est simple à prendre en main.

De ce côté-là, je trouve que Final Fantasy VII Remake tape dans le mille. Le système de combat est fluide, facile à comprendre, et permet une certaine gestion tactique des personnages de votre équipe ainsi que de leurs cibles. Il y a cependant quelques petits défauts à noter. Lors des combats dans des zones étroites, la caméra a tendance à mal gérer ce qu’elle veut nous montrer. Il m’est souvent arrivé de ne pas voir sur qui je tapais, ni si mon attaque touchait vraiment l’ennemi. Autre petit défaut (toujours selon moi) : certaines attaques ennemies étourdissent nos personnages. Ces moments d’étourdissement (contre lesquels on ne peut souvent rien faire) sont beaucoup trop longs et font trop souvent pencher le combat en votre défaveur. J’ai ragé lorsque je suis tombé sur plusieurs ennemis qui m’étourdissaient les uns après les autres…

Les fans purs et durs des combats au tour par tour peuvent cependant se consoler avec un mode de jeu prévu pour eux : le mode Classique. En gros, les personnages se déplacent seuls. Le joueur n’a qu’à choisir quelles actions vont être effectuées. C’est apparemment ce qui se rapproche le plus du système de combat du Final Fantasy VII original. Je ne l’ai pas testé donc je ne peux pas vous en dire plus.

Une première impression convaincante

Ma première session de jeu (environ 2 heures), m’a charmé. La nostalgie était là, certes. Il est pourtant difficile de ne pas reconnaître que les premières séquences de Final Fantasy VII Remake envoient du lourd ! Retrouver Barret, Tifa, Jessie, Wedge et Biggs avait ce petit je ne sais quoi d’émouvant. Découvrir ou redécouvrir Midgar est un pur régal !

Les premiers instants de Final Fantasy VII Remake m’ont paru magiques.

Ce premier contact m’a donné pas mal d’espoirs pour la suite. Les personnages sont bien modélisés et la bande-son est incroyable. Graphiquement, ce que j’ai vu pendant cette première session m’a plu. La découverte des premières zones de jeu est un vrai plaisir. Le gamin en moi a adoré ce moment de jeu.

La mise en scène est très bonne. Le fait de pouvoir sauvegarder quand on veut apporte un confort de jeu vraiment bienvenu. Les explications fournies tout au long de la progression sont claires et concises. J’ai rapidement pu prendre en main le système de combat, la gestion des équipements, des matérias, etc. Les combats de boss requièrent une certaine attention et parfois une stratégie particulière. Bref, j’ai adoré mes premiers contacts avec Final Fantasy VII Remake. Puis, il y a eu le reste…

Quelques fausses notes

Tout n’est malheureusement pas parfait dans Final Fantasy VII Remake. Comme je l’ai évoqué plus tôt, la caméra a tendance à poser quelques soucis dans les passages étroits. Durant les combats face à de nombreux ennemis, cela peut devenir assez problématique.

Graphiquement, le jeu souffle le chaud et le froid. Les personnages principaux sont jolis, bien modélisés et animés. Le reste de la population de Midgard est parfois passable, souvent pas très beau. Les décors aussi souffrent de textures parfois grossières (à voir sur les quelques captures de l’article). Je joue sur PS4 Slim. J’imagine (j’espère) que sur PS4 Pro, il n’y pas pas ou peu de problèmes de ce genre. Le jeu tient sur 2 disques Blu-ray et occupe plus de 90 Go d’espace. Quand je vois la qualité de nombreux personnages et décors, je me pose vraiment des questions.

Cloud est bien modélisé. Si seulement tous les décors et les PNJ bénéficiaient du même traitement…

J’ai même remarqué que les quelques miroirs présents dans le jeu sont opaques et ne gèrent pas les reflets ! En 2020, la pilule a du mal à passer. Autre choix discutable : les murs invisibles. En effet, très souvent durant votre aventure, vous devrez suivre un unique parcours pour progresser. Si vous tentez de changer de trajectoire, vous ferez automatiquement demi-tour. Déjà que le jeu est truffé de couloirs avec peu d’embranchements, interdire trop souvent l’exploration a quelque chose de rédhibitoire pour moi.

Pour en terminer avec les quelques petits défauts du jeu, j’ai noté quelques chargements étonnamment longs et un constat étrange concernant le doublage du jeu. J’ai joué à Final Fantasy VII Remake avec le doublage anglais et les sous-titres français. Bien souvent, j’ai constaté que ce qui était prononcé par les personnages ne correspondait pas avec ce qui était écrit. Le sujet global est respecté, mais la traduction m’a paru étrange. D’après un collègue, il s’agirait d’un problème de script. Quoi qu’il en soit, ça m’a surpris.

Final Fantasy VII Remake, ce sont des changements et des adaptations

Final Fantasy VII Remake ne reprend pas l’histoire complète de Final Fantasy VII. L’histoire racontée ici occupe la première partie du jeu original. Dans Final Fantasy VII, finir cette première partie demande environ 6 heures. Il m’en a fallu un peu plus de 40 pour finir le remake. Cette différence de durée permet plusieurs choses.

Tout d’abord, les personnages sont plus approfondis que dans le jeu original. Les dialogues sont plus fournis, les personnalités des uns et des autres étant mises à contribution lors de ces échanges. Quelques changements scénaristiques ont également eu lieu par rapport à Final Fantasy VII. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais attendez-vous à quelques surprises… parfois vraiment étonnantes ! J’ai apprécié certains changements. Ils m’ont permis de suivre l’aventure à travers le regard d’autres personnages par rapport à l’original. La mise en scène, plus moderne, est également bienvenue. Il y a, en revanche, d’autres changements que j’ai beaucoup moins aimé. Le Wall Market en est un bon exemple.

Final Fantasy VII Remake allonge considérablement la première partie du jeu original. Parfois c’est bien, parfois ça l’est moins…

Ces changements, bien que parfois étonnants, peuvent paraître incohérents. Ils peuvent même être perçus comme un affront par rapport au jeu original. De mon point de vue, il n’en est rien. Une fois le jeu fini, j’ai compris un certain nombre de choses et c’est pourquoi ces changements parfois drastiques m’ont beaucoup moins dérangé. De ce point de vue, je tire mon chapeau aux développeurs.

Le jeu souffre hélas de quelques séquences que je qualifierai de remplissage. Certains passages sont inutilement longs. Il y a cependant quelques séquences (notamment celles à moto) que j’ai bien aimées. Concernant les quêtes annexes, elles sont sympathiques (même si pas forcément des plus intéressantes) et le menu qui leur est dédié est plutôt bien agencé.

Une poésie sonore et un espoir pour l’avenir

La bande-son de Final Fantasy VII Remake est excellente, et même magistrale. J’en ai eu des frissons. Certains des thèmes bien connus des joueurs bénéficient de reprises vraiment brillantes. En effet, c’est un pur régal que d’écouter cette bande originale. Mention spéciale à la chanson du générique de fin, Hollow.

Est-ce que Final Fantasy VII Remake est un bon remake ? Malgré ses quelques défauts, je dirai que oui. Il permet de découvrir ou de redécouvrir un univers et des personnages vraiment attachants. En effet, les nouveaux venus comme les connaisseurs de l’opus original devraient y trouver de quoi leur plaire. Plus globalement, est-ce que Final Fantasy VII Remake est un bon jeu ? Encore une fois, oui. Le jeu est vraiment très bon, même s’il n’est pas parfait. Sa bande-son, son univers, sa mise en scène font que je ne peux que le recommander. Certes, Final Fantasy VII Remake n’est parfois pas très beau. Il a parfois tendance à tirer sur la longueur lors de certains passages. Mais cette aventure mérite vraiment d’être vécue.

Si les prochains opus de ce remake corrigent les quelques défauts que celui-ci, on pourrait bien tenir une série incroyable.

Je me dis même que si les autres épisodes de ce remake gomment les quelques défauts que j’ai évoqués plus haut, nous pourrions avoir là une relecture incroyable (qui frôle la perfection ?) d’un jeu culte pour beaucoup. Voilà, c’était mon petit avis sur l’un des remakes les plus attendus que je connaisse. N’hésitez pas à partager avec moi votre point de vue dans les commentaires. Et retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Youtube pour ne pas rater les nouveaux articles !

Ce que j’aime

  • Les premières heures qui en mettent plein la vue
  • Le système de combat, bien fichu
  • Des personnages approfondis par rapport au jeu original
  • Une bonne mise en scène
  • Des changements parfois agréables…

Ce que j’aime moins

  • Certains décors et personnages vraiment laids sur PS4 Slim
  • Quelques chargements étonnement longs
  • Certaines séquences inutilement longues
  • La caméra qui n’aime pas les couloirs trop exigus
  • … et parfois beaucoup moins !