Festival International des Jeux (FIJ) 2014

Festival International des Jeux (FIJ) 2014

17 mars 2014 0 Par Twister061

Vous connaissez ce moment où, après des mois de travail, vous présentez le fruit de vos efforts devant des milliers de personnes ? C’est ce qui m’est arrivé au début du mois. En effet, mon Master et moi-même étions présents au FIJ (Festival International des Jeux, ndlr) pour présenter la formation ainsi que les jeux créés. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que montrer nos jeux à tout ce monde peut mettre la pression, mais c’est aussi une très bonne expérience.

J’etais exposant au FIJ moi, môssieur

Si, comme la plupart des gens, vous n’avez participé à ce genre de convention qu’au titre de visiteur, vous allez découvrir l’envers du décor, le backstage. Car oui, j’étais exposant au FIJ. Et le moins que je puisse en dire, c’est que ces 3 jours ont nécessité d’être en pleine forme ! Pendant 2 jours sur les 3 (ben oui, il faut tout de même un peu de repos ma p’tite dame !), j’étais tout le temps (ou presque) debout, à surveiller le stand du jeu sur lequel j’ai bossé, Opposite. Je renseignais les gens qui passaient par là, je donnais des conseils à ceux qui essayaient le jeu, etc. Dis comme ça, vous pouvez croire que c’était une corvée. Ce n’est absolument pas le cas. C’est avec fierté et plaisir que je m’occupais de tout ça (pas tout seul, heureusement !), et si c’était à refaire, je le referai. Enfin, après quelques jours de repos seulement !

stand oppositeLe stand Opposite. Les joueurs sont concentrés !

Au sein de mon Master, nous étions tous fiers de présenter nos travaux. Voir les gens s’amuser sur des jeux que nous avions créés, c’est une excellente sensation ! J’en oublierai presque que mes jambes criaient “AU SECOURS !”. Si toi, lecteur, tu es passé au FIJ et si tu es venu sur le stand de mon Master, je n’ai qu’une chose à te dire : merci !

Et le reste ?

Si l’expérience en tant qu’exposant a été excellente, je n’ai pas oublié de faire mon visiteur pour autant ! En effet, qui dit Festival International des Jeux dit exposants en tout genre, du goodies de jeux vidéo aux Playmobil en passant par les jeux de société et les jeux de rôles grandeur nature. En un mot comme en cent, il y avait de quoi faire ! Il y avait beaucoup de stands, d’exposants, de babioles plus ou moins utiles à acheter. Vous pourriez croire que j’ai dépensé la totalité de ma fortune en mug, t-shirts et figurine en tout genre, mais la vérité est toute autre !

askewChez Askew, ils vendent des t-shirts cool !

Bien sûr, je m’étais prévu un budget pour ce salon. Bien sûr, j’avais envie de rentrer chez moi les bras chargés de goodies en tout genre. Si je suis effectivement rentré chez moi (quand même !), c’est avec les bras moins chargés que prévu ! En effet, lors de mes achats, j’ai été confronté à deux problèmes : le prix de certains goodies qui m’intéressaient (par exemple, 160€ pour une statue !), et aussi le manque “d’originalité”. Je m’explique. Les stands de goodies proposaient, pour la plupart, les mêmes statuettes, les mêmes figurines, les mêmes tasses, etc. Chaque exposant avait bien un ou deux articles exclusifs, mais en trop petite quantité ou bien à des prix trop élevés pour ma petite bourse. Malgré ça, la visite du FIJ de cette année est resté très agréable, bien qu’en deçà de ce que j’ai pu vivre lors des éditions précédentes.

Bilan d’un week-end riche en sensation

Le moins que je puisse dire de ce week-end de festival, c’est qu’il a été riche ! Que ce soit en effort physique, en émotions (bonnes ou plus rarement mauvaises), en rires, en fatigue, en faim, en tentation, j’ai vécu pas mal de choses durant ce week-end et je tiens à remercier tout ceux qui ont participé à l’évènement, qu’ils aient été exposants ou visiteurs. Mention spéciale aux exposants de King Player et d’Askew qui ont vachement sympa avec moi ! Peut-être qu’on se reverra l’année prochaine !