Disoriented – Des énigmes qui tournent

Disoriented – Des énigmes qui tournent

1 août 2017 0 Par MichMich

En ce moment, j’ai un peu moins de temps pour jouer qu’avant. Du coup, je teste pas mal de « petits » jeux. Celui dont je vais vous parler aujourd’hui en fait parti. Disoriented est un jeu à la première personne dans lequel il faut simplement atteindre la fin de chaque niveau. Mais il y a quelques petites subtilités…

Disoriented, dans tous les sens

Disoriented est donc un puzzle game à la première personne dont l’objectif est simple. Vous démarrez à un point A et devez atteindre un point B en marchant. Le seul problème, c’est que ce point B peut apparaitre sur les murs ou au plafond. Comment atteindre le point B lorsqu’il est au plafond ? Tout simplement en marchant dessus ! En effet, Disoriented vous offre la possibilité de marcher sur n’importe quelle surface, quelle que soit son orientation ! Mais il y a une condition : vous ne pouvez changer d’orientation que grâce à un angle arrondi. Marcher droit vers un coin à angle droit ne donnera rien. Si, en revanche, le coin est arrondi… De quoi vous faire perdre la tête.

Au début, Disoriented a l'air simple. Mais ça, c'est au début.

Au début, Disoriented a l’air simple. Mais ça, c’est au début.

Disoriented est un jeu d’apparence simple. Et, de par son concept, il l’est. C’est vrai, quoi de plus simple que de marcher d’un point A à un point B ? Là où ça se corse, c’est sur le chemin qui sépare ces 2 points. Les premiers niveaux se parcourent assez rapidement. Une fois ces premiers niveaux passés, ça se corse un peu. En effet, plutôt que de partir directement vers le point B en espérant trouver le bon chemin, il faut ici prendre le temps d’étudier le niveau. Analyser les différents parcours qui s’offrent à nous. Une bonne dose de réflexion s’impose donc, tant certains niveaux sont incroyablement tordus.

Réfléchir, il faut réfléchir

Disoriented fait parti de ces jeux qui vous font cogiter. S’imprégner de sa logique est indispensable. C’est bien simple, il m’est souvent arrivé de poser ma manette pour étudier le niveau et les possibilités qu’il m’offrait. De temps en temps, avoir un jeu comme ça qui me force un peu à utiliser ma matière grise, ça fait du bien. Quelques mécanismes viennent enrichir la formule de base. Des interrupteurs qui font apparaitre certaines plateformes, et disparaitre d’autre. Des plateformes tournantes, et d’autres joyeusetés viendront tester vos sens de la réflexion et de la logique.

En plus d'avoir des niveaux qui tournent dans tout les sens, Disoriented dispose d'interrupteurs qui viennent encore plus compliquer les parcours.

En plus d’avoir des niveaux qui tournent dans tout les sens, Disoriented dispose d’interrupteurs qui viennent encore plus compliquer les parcours.

Graphiquement, je pourrais qualifier Disoriented d’épuré. En effet, il n’y a rien de plus que les plateformes et les mécanismes. L’avantage, c’est que chaque élément graphique (ou presque) a une utilité en jeu. Rien n’est là par hasard. Du point de vue sonore, c’est aussi assez épuré. Rien de vient déconcentrer le joueur en fait. Le gameplay est également très simple : on marche, on regarde autour de soi, on saute, point. Rien de plus, rien de moins.

Tu me fais tourner la tête

Disoriented est un jeu que j’aime bien. Je ne dis pas qu’il s’agit là d’un grand jeu, d’un titre inoubliable. Disoriented est un bon petit divertissement, un puzzle game agréable, et c’est déjà bien. Si vous aimez cogiter devant votre PC, vous devriez peut-être jeter un oeil du côté de Disoriented. Au prix où il est vendu, l’essayer est envisageable. N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !