Borderlands 3 – De l’humour con et des flingues

Borderlands 3 – De l’humour con et des flingues

14 avril 2020 0 Par Twister061

J’ai récemment terminé l’histoire principale de Borderlands 3. Merci en grande partie au confinement dont nous sommes tous plus ou moins victimes à l’heure où j’écris ces lignes. Bref, après quelques dizaines d’heures d’aventure saupoudrées de flingues et de vannes débiles en tout genre, je suis arrivé au bout de Borderlands 3, et voilà mon ressenti.

Les Calypso, grands vilains de Borderlands 3

L’histoire de Borderlands 3 voit 4 nouveaux Chasseurs de l’Arche arriver sur Pandore. Il s’agit d’Amara (la Sirène), Moze (la porte flingue), Zane (un agent spécial aux gadgets divers) et FL4K (un robot dompteur d’animaux). Environ 7 ans après la fin de Borderlands 2, le nouveau fléau qui sévit sur Pandore porte le nom de Calypso. Il s’agit de deux jumeaux, Tyreen et Troy. Ensemble, ils ont créé le culte des Enfants de l’Arche dans le but d’activer toutes les Arches de la galaxie. Ah, et accessoirement, les jumeaux Calypso sont des streamers à succès. Parce que pourquoi pas.

Sans vous spoiler, je dirai que j’ai trouvé l’histoire de Borderlands 3 moins prenante que celle du second opus, même si elle m’a bien fait marrer quand même. Les jumeaux Calypso font le job en tant que grand méchant, mais ils n’arrivent pas à la cheville du Beau Jack. Il faut dire que la tâche est compliquée, tant l’antagoniste du deuxième Borderlands tenait parfaitement son rôle.

Certains personnages connus reviennent dans Borderlands 3. D'autres font également leur première apparition !
Certains personnages connus reviennent dans Borderlands 3. D’autres font également leur première apparition !

Si vous retrouverez des têtes bien connus des précédents épisodes, attendez-vous aussi à en croiser de nouvelles, colorées et bien barrées, tout au long de votre périple sur les différentes planètes de la galaxie. Car oui, Borderlands 3 vous donne la possibilité d’explorer plusieurs planètes…

Des planètes variées

Dans Borderlands 3, vous n’êtes pas limité à la planète Pandore comme dans les 2 premiers jeux. Ici, d’autres planètes s’ouvriront à vous. Chacune dispose de ses propres caractéristiques, décors et ennemis. Vous avez, pêle-mêle, une planète aux environnements urbains/futuristes, une planète plus orientée jungle sauvage, une planète ressemblant à un paysage asiatique… Il y en a un peu pour tous les goûts. Sanctuary 3, votre vaisseau spatial, vous sert à vous diriger vers les planètes explorables.

J’ai adoré explorer chaque recoin du jeu. Borderlands 3 est grand, vaste. J’ai même été surpris par certains niveau à parcourir. Voire même découragé par certaines, qui m’ont parues un peu trop longues. Mais qu’importe, le plaisir de l’exploration et de la découverte sont bien là. Chaque recoin de ces différentes planètes regorge d’ennemi, de butin et de clins d’œil en tout genre. Les batailles acharnées à coup de gros flingues sont également bien présentes et ce, quelle que soit la planète sur laquelle vous vous trouvez.

Les ennemis sont également variés. Entre les humains, les robots, les animaux, les insectes géants et autres bizarreries de cette galaxie farfelue, votre aventure ne sera pas de tout repos. Sans compter sur les boss, souvent impressionnants, qui se dresseront face à vous à certains points clefs de l’histoire.

Les planètes de Borderlands 3 ont des décors assez différents les unes des autres.
Les planètes de Borderlands 3 ont des décors assez différents les unes des autres.

Beaucoup, mais alors beaucoup de flingues

Vous allez trouver pas mal d’armement dans le jeu. Et quand je dis pas mal, comprenez que vous en trouverez sans doute quelques milliers avant la fin de votre aventure. Chaque arme que vous trouvez est « unique », dans le sens où ses caractéristiques et les bonus qu’elle vous confère change d’une arme à l’autre. Bien gérer son équipement et son inventaire est primordial.

Tout (ou presque) vous permet de trouver des armes dans Borderlands 3. Tuer des ennemis, mais aussi ouvrir des coffres, des poubelles, des toilettes, des machines à laver. Vous pouvez aussi remplir certains défis (tuer tant d’ennemi avec tel type d’arme) pour recevoir une arme comme récompense. Cette profusion d’armes en tout genre peut se révéler parfois excessive, tant vous devrez étudier et trier votre inventaire.

Le but, c’est de déterminer ce qui vaut le coup d’être équipé, ce qui mérite d’être revendu, jeté… Il m’est souvent arrivé, surtout en début de partie, de passer pas mal de temps dans l’inventaire. Au début du jeu, vous disposez d’un espace réduit. Vous pourrez l’augmenter au fur et à mesure de votre progression. Même si tout ceci parait brouillon par moment, ça n’enlève en rien au plaisir de jeu. Dieu que c’est bon de mettre la main sur un flingue ultra-puissant aux effets dévastateurs !

Un système de jeu qui a fait ses preuves

Les habitués de la série ne seront pas dépaysés. Dans Borderlands 3, vous gagnez de l’expérience en tuant des ennemis et en accomplissant des quêtes. Cette expérience, en plus de renforcer votre personnage, vous permet de déverrouiller des capacités dans les différents arbres de compétences de votre personnage. Chaque personnage dispose de 3 arbres de compétences.

Tuer des ennemis, engranger de l'expérience, monter de niveau... Le quotidien d'un bon Chasseur de l'Arche !
Tuer des ennemis, engranger de l’expérience, monter de niveau… Le quotidien d’un bon Chasseur de l’Arche !

Concernant le gameplay en lui même, les séquences de tir envoient du lourd ! Selon les armes dont vous êtes équipés, vous aurez une lunette de visée avec un zoom plus ou moins prononcé, un recul plus ou moins important, etc. Il y a un véritable sentiment de puissance que l’on ressent lorsque l’on manie notre Chasseur de l’Arche. Les capacités spéciales (chaque Chasseur de l’Arche en a une à lui) viennent ajouter une couche de puissance et de destruction aux fusillades déjà chargées en hémoglobine et en adrénaline.

Mais au final, Borderlands 3, c’est pour qui ?

Si, comme moi, vous êtes fan de la série Borderlands, ce troisième volet devrait vous combler. J’imagine qu’à l’heure actuelle, vous l’avez déjà parcouru en long, en large et en travers. Mes propos s’adressent ici aux nouveaux venus et à celles et ceux qui hésitent à se le procurer.

Borderlands 3 est un jeu qui va vous occuper un moment. Pour peu que vous vous perdiez dans les innombrables quêtes annexes proposées, comptez plusieurs dizaines d’heures avant d’en voir le bout. Certaines zones vous paraîtront immenses, gigantesques, et pourront peut-être vous décourager. Sachez que l’exploration récompense bien, tant vous accumulez de l’expérience, des niveaux, des armes et de l’équipement nécessaires à votre progression.

L’humour très bas du front et grossier, typique de la série, est également bien présent ici aussi. Si vous aimez ce genre d’humour, Borderlands 3 vous fera sans doute sourire grâce à certaines répliques bien senties. Le problème que vous risquez de rencontrer réside dans la compréhension de l’histoire et de l’univers.

Borderlands 3, c'est validé pour moi !
Borderlands 3, c’est validé pour moi !

Au final, Borderlands 3, c’est bien ou pas ?

En gros, si vous n’avez pas joué aux précédents jeux Borderlands, vous risquez d’être un peu perdu dans Borderlands 3. Vous y passerez sans doute un bon moment quand même. Mais vous perdrez ces clins d’œil et ces références qui m’ont personnellement bien fait plaisir. Du coup, si vous êtes nouveaux dans la série des Borderlands, je ne peux que vous conseillez de jouer aux autres jeux en premier : Borderlands, je vous en parle ici ; Borderlands 2 , dont je vous parle par là ; et même Borderlands The Pre-Sequel, par ici.

Si vous ne voulez/pouvez y jouer, je vous recommande du moins de suivre leur histoire via des vidéos sur le net. Si le cœur vous en dit, il y a même un jeu d’aventure de Telltale Games qui prend place dans cet univers : Tales from the Borderlands. Je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer à ce jeu là, mais je compte bien m’y mettre !

Voilà, c’était mon petit avis sur Borderlands 3. Le jeu est génial, j’y ai passé un très bon moment et j’ai hâte de pouvoir y retourner, seul ou à plusieurs, pour défourailler à tout-va ! N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook, Twitter et YouTube !