Assassin’s Creed – Le premier jeu

Assassin’s Creed – Le premier jeu

30 août 2017 0 Par Twister061

Séquence Mémoire Finale

Sommaire

Que se passe-t-il ensuite ?

En effet, avant chaque mission, il vous faudra remplir un certain nombre de ces objectifs secondaires avant de pouvoir retourner à votre mission principale. Une bien belle manière de ralentir une mise en scène, selon moi. De plus, ceci témoigne d’une faiblesse assez gênante. Les développeurs avaient-ils peur que leur jeu disposent d’un contenu trop léger ? D’une durée de vie trop courte ? La répétitivité de ces procédés est un véritable frein au plaisir de jeu. C’est bien simple, même en voulant me concentrer sur la trame principale, j’en arrive presque à me demander pourquoi je persiste à jouer à ce premier Assassin’s Creed.

Parmi les séquences qui viennent ralentir le rythme, celles aux commandes de Desmond se classent bien.

Parmi les séquences qui viennent ralentir le rythme, celles aux commandes de Desmond se classent bien.

C’est la question que je me pose souvent à la fin d’une mission d’Assassin’s Creed : que se passe-t-il ensuite ? Malgré les quelques défauts évoqués plus haut, je continue à jouer à Assassin’s Creed. Nul doute que si j’essayais à nouveau d’obtenir le 100%, je ne serai pas aussi persévérant. Mais là, en suivant l’intrigue, ça va. Je suis prêt à passer outre quelques défauts de jeunesse pour me concentrer sur ce qui me plait le plus dans le jeu.

Du coup, ce premier jeu ?

Mélanger contexte historique (avec quelques éléments fictifs) et science-fiction, c’est pas simple. Pourtant, Assassin’s Creed rend le tout crédible. Certains lieux ne sont pas accessibles dès le début du jeu, et le jeu vous le fait savoir par le biais d’interface anachroniques. Ainsi, on n’oublie jamais vraiment que ce que l’on vit est une reproduction du passé que l’on vit dans notre époque. C’est en cela que la série Assassin’s Creed m’intrigue. J’ai envie de savoir ce qui se passe dans le monde dit réel et dans celui reconstitué grâce à l’Animus.

Le contexte et le scénario d'Assassin's Creed m'intéressent beaucoup. Le problème, c'est le reste...

Le contexte et le scénario d’Assassin’s Creed m’intéressent beaucoup. Le problème, c’est le reste…

Difficile de recommander ce premier Assassin’s Creed, tant ses défauts de gameplay peuvent rebuter les joueurs. Difficile également de nier son importance dans la série. Le premier épisode d’une série est, bien souvent, bancal. Assassin’s Creed pousse le vice suffisamment loin pour avoir des défauts qui me donnent envie de m’endormir devant mon PC ou de balancer ma manette par la fenêtre, tout en maintenant mon intérêt pour son contexte et son scénario.

Je pensais me faire un début d’opinion avec ce premier Assassin’s Creed, et me voilà encore plus hésitant qu’avant d’y jouer ! Bientôt, je vais m’attaquer au second opus. Je ne manquerai pas d’écrire un article sur ce second jeu une fois que je l’aurai exploré. En attendant, n’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !