Adapter un jeu en film c’est mal

Adapter un jeu en film c’est mal

22 avril 2014 1 Par Twister061

Il y a parfois des idées qui ne devraient rester qu’au stade d’idée. Ce genre d’idées qui ne devrait jamais être réalisées, qui ne devrait jamais voir le jour. Quelque part dans ce flot d’idées foireuses, il y en a une qui existe depuis (bien trop) longtemps : adapter des jeux vidéo en film. L’idée peut paraître bonne dite comme ça, et pourtant c’est bien souvent un échec lamentable à l’arrivée. C’est en revisionnant le film Hitman que j’ai eu l’idée d’écrire cet article. Voici, à mon sens, pourquoi adapter des jeux vidéo en film est aussi sensé que d’acheter une paire de basket à un homme tronc.

Adapter un jeu en film, pourquoi ?

Il est très fréquent qu’un univers auquel nous sommes attaché soit adapté au cinéma. Qu’il s’agisse de jeux vidéo, de livres, de bandes dessinées, ou de n’importe quel autre support, tout ou presque a droit à une adaptation en film, ou bien en série. La première réaction que l’on a lorsqu’on apprend que notre univers chéri va voir le jour sur le grand ou le petit écran diffère selon les personnes. Nous avons en effet deux principales catégories de réactions :

  • La réaction positive : on y croit dur comme fer, l’adaptation sera géniale car l’oeuvre originale et les personnes choisies pour s’occuper de l’adaptation sont talentueuses.
  • La réaction négative : on n’y croit absolument pas, l’oeuvre originale va être bafouée par une bande d’ignares incompétents incapables de cerner toute la beauté de l’oeuvre originale. Ce qui se rapproche le plus de la fin du monde pour ceux n’ayant pas (ou très peu) d’ouverture d’esprit. Il en va de même pour ceux ayant déjà été maintes fois déçus par des adaptations plutôt ratées.

Rendre hommage à un jeu vidéo en l’adaptant en film ne peut pas être si mauvais, se diront certains. Les arguments avancés par les sociétés de productions peuvent aller de l’élogieux “l’univers de ce jeu nous plait énormément et il y a quelque chose à faire avec ça” au plus rare (mais bien plus honnête) “on a envie de gagner de l’argent facilement en faisant de l’oeil à tous ces jeunes psychopathes qui restent derrière leurs écrans”. Parfois, les raisons qui font qu’un jeu est adapté en film peuvent être résumées en un seul mot : popularité. Voilà ce qui peut faire qu’un jeu très populaire ait droit à une sortie cinéma dans les mois/années qui suivent. C’est triste, mais c’est comme ça : un jeu peut-être adapté en film parce qu’il rapporte gros en tant que jeu. La qualité et la profondeur de l’univers du jeu ? Qu’est ce qu’on en a à faire, tant qu’on se remplit les poches.

super-mario-bros_7485_4ea607c52c058837cb003371_1320218278Qu’on ne vienne pas me dire que l’univers de Mario a été respecté dans cette adaptation.

Adapter un jeu en film, pour qui ?

Quel est le public visé par les adaptations de jeux vidéo ? Les cinéphiles, dans le but de leur faire découvrir des univers dont ils ne soupçonnaient sans doute pas l’existence ? Les joueurs, pour les faire sortir de leur grotte et leur montrer qu’on les aime bien après tout ? La question est difficile à traiter, tant les adaptations de jeux sorties n’avaient pas l’air de cibler quelqu’un en particulier. Prenons un exemple concret avec le film Hitman. Le film comporte tellement de différence avec le jeu dont il est tiré qu’on ne peut pas en dire qu’il vise les joueurs. Le film est également bien trop classique et l’action trop confuse (à mon sens) pour être apprécié des cinéphiles. Du coup, pour qui a été tourné Hitman ? La même question peut se poser pour d’autres adaptations de jeux en film : Prince of Persia, Far Cry, Dead or Alive, etc.

dead_or_alive_03Dead or Alive : il manque que la boue …

Ca ne peut pas marcher

Avant même d’aborder les questions de cible et de motivation, il y a un point qui me fait grincer des dents lorsqu’on me parle d’adaptations de jeux en film. Pour beaucoup de jeux, l’intérêt réside dans le fait que nous sommes au coeur de l’action. Nous sommes aux commandes du héros qui doit aller sauver le monde. Si le héros va à gauche, c’est parce que nous appuyons sur un bouton de notre manette de jeu. Lorsque ce héros meurt et que l’on doit recommencer une action, on se sent plus impliqué par rapport à une mort dans un film, tout simplement parce que la mort du héros traduit une erreur que nous avons faite. Dans les films, où est cette interactivité ? A quel moment le joueur décide-t-il de l’action à réaliser ? La réponse est simple : le joueur n’a pas son mot à dire. Voilà pour moi la principale raison qui fait qu’adapter un jeu en film est une idée bien foireuse. Au mieux, on se retrouvera avec une distraction qu’on oubliera vite. Au pire, on se retrouvera avec un film réalisé par Uwe Boll et ça, c’est mal.

prince-of-persia-gifs-animes-820475Même Prince of Persia était moyen. Pourtant il y avait de quoi faire quelque chose de bien.

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à regarder la chronique Crossed, qui vient de se finir (hélas) et qui traitait de films ayant un rapport avec le jeu vidéo. Sur ce, je vous laisse, mais n’oubliez pas : si quelqu’un veut vous vendre une adaptation de jeu en film dans la rue, n’acceptez pas. C’est mal. Bien évidemment, ces propos n’engagent que moi.