Weekly Song #101 – Fable

Ce qu’il y a de bien avec les jeux vidéo, c’est qu’ils nous permettent de vivre de fantastiques aventures sans que l’on ait à sortir de chez soi. Parfois, ces aventures sont oubliables dès que l’on a atteint le générique de fin d’un jeu. D’autres fois, elles sont si bien menées que même des années plus tard, on ne les oublie pas. Le jeu dont je vais vous parler aujourd’hui se situe quelque part entre ces 2 cas. Car, lorsque je jouais à Fable, je passais de très bons moments. Si je ne me souviens pas intégralement de mon aventure en Albion, je garde quand même de très bons souvenirs de cette épopée.

Fable, un jeu dont vous êtes le héros

Fable est un jeu de rôle sorti en 2004 sur Xbox, en 2005 sur PC et en version HD sur Xbox 360 et PC en 2014. Dans Fable, vous contrôlez un jeune homme d’Oakvale, un petit village vivant de l’agriculture et de la pêche. Votre première mission consiste à trouver un cadeau pour votre sœur dont c’est l’anniversaire. Pour y parvenir, il vous faudra récolter de l’argent, que vous obtiendrez en accomplissant de bonnes ou de mauvaises actions. Car oui, vous avez le choix. Vous pouvez être quelqu’un de gentil et serviable ou bien un voyou.

Fable, c'est l'aventure dont vous êtes le héros.

Fable, c’est l’aventure dont vous êtes le héros.

Le principe de Fable, c’est de vous laisser le choix. Le jeune homme que vous contrôlez va grandir, évoluer, dans un monde qui le percevra soit comme un héros, soit comme un démon. Certaines quêtes ne sont accessibles qu’aux héros, d’autres qu’aux malfaiteurs. Vos choix déterminent votre réputation, et votre réputation indique si vous êtes plutôt loué ou craint. Il est possible de faire beaucoup de choses dans Fable : manger (le personnage grossit si l’on mange trop), vous marier, pêcher, jouer, massacrer des innocents … C’est vous qui décidez !

Je garde de bons souvenirs de Fable. Des graphismes au gameplay en passant par la bande son, rares sont les défauts que je lui trouvais à l’époque. À l’heure actuelle, il faudrait que j’y rejoue pour voir si mon avis reste intact. Quoiqu’il en soit, je vous laisse avec la musique d’Oakvale, ce petit village d’Albion où l’aventure commence. Bonne écoute ! N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.