Mickey’s Racing Adventure – Une jolie retrouvaille

Parfois, j’aime me replonger dans les jeux de mon enfance. Et là, il s’avère qu’un heureux hasard m’a fait redécouvrir un jeu GameBoy Color sur lequel j’ai passé beaucoup d’heures quand j’étais petit, mais que je n’ai jamais fini. Mickey’s Racing Adventure, ou comment mélanger plusieurs genre dans un univers qui plait à petits et grands.

Mickey’s Racing Adventure

Mickey’s Racing Adventure est donc un jeu de courses (mais pas que !) sorti en 1999 sur GameBoy Color. Dans ce jeu, vous devrez affronter Pete et ses sbires dans des courses endiablées afin de récupérer ce qu’ils vous ont volé alors que vous étiez juste là, paisiblement, sans rien demander à personne. Tout au long du jeu, vous serez amené à acquérir de nouveaux véhicules, de nouvelles améliorations, ainsi qu’à explorer les environ de Casey Jr. Plusieurs personnages (déblocables au fur et à mesure de votre progression) viendront vous prêter main forte. Minnie, Daisy, Donald, Goofy et même Pluto vous viendront en aide dans votre lutte contre l’infâme Pete !

C'est parti pour Mickey's Racing Adventure !

C’est parti pour Mickey’s Racing Adventure !

Mickey’s Racing Adventure est un jeu découpé en 2 grandes parties : les courses (évidemment !) et les mini-jeux/l’exploration. Pour accéder aux courses de chaque personnage, il vous faudra réunir des jetons et réussir un mini-jeu. Rien de bien compliqué, vu le public ciblé par le jeu. Les courses se font en vue de dessus. Un peu à l’image de ce que l’on peut trouver dans des jeux Micro Machines, par exemple. La caméra est fixée sur votre véhicule, et il n’y a pas de mini-carte pour vous guider le long des circuits. Parfois, cela peut être un poil embêtant, dans le sens où on ne sait pas trop où on doit aller. Rien de bien méchant cependant. Les courses s’enchaînent assez bien. Elles ne sont pas trop dures (pour peu que vous ayez investi dans de bonnes améliorations), et les thématiques sont plutôt sympathiques.

Plus qu’un jeu de courses, une aventure et des souvenirs

Lorsque vous avez remporté toutes les courses de la thématique d’un personnage, Pete apparaît et vous défie. Vous l’affrontez d’abord à travers un mini-jeu. Assez simple, il vous demande de reconstruire une image qu’il a mis en désordre. Puis vient une course plus classique et souvent ardue si vous n’avez pas les bonnes améliorations. Mickey’s Racing Adventure vous demandera d’explorer le (petit) monde qui entoure le Croisement du Casey Jr. Trouver des jetons de trains, de l’argent, des noisettes à échanger contre des astuces (et même contre de précieuses clefs !), acheter des sorts, tester les véhicules… Il y a d’autres choses à faire que la course dans le jeu.

Chaque personnage a une thématique. Pour Mickey, c'est une aventure médiévale.

Chaque personnage a une thématique. Pour Mickey, c’est une aventure médiévale.

D’ailleurs, si vous avez tilté sur le nom de Pluto dans les alliés de Mickey, sachez qu’il ne prend pas part aux courses. En revanche, pour finir le jeu à 100%, vous aurez besoin de lui, plus que vous ne le croyez… En effet, sa capacité à creuser est doublement utile. Il peut trouver des bonus (billets, noisettes, jetons) cachés, et accéder à des niveaux inédits. De style puzzle-game, ces niveaux vous permettront de ramasser des os/battre des ennemis dans le temps imparti. C’est bien simple, le dernier monde (celui après le générique de fin) vous demande de réussir chacun des niveaux avec Pluto pour en déverrouiller l’accès…

Un jeu surprenant

Mickey’s Racing Adventure est un jeu surprenant. Je ne l’avais pas fini à 100% en étant plus jeune. Merci à la difficulté un brin relevée une fois le premier générique de fin atteint. Avec mes quelques années d’expérience vidéoludique supplémentaires, j’en ai enfin vu le bout. Et je dois dire que rejouer à ce jeu m’a fait me remémorer de bons souvenirs de mon enfance. J’irai même jusqu’à dire que, malgré son âge, ce jeu mérite le détour ! Je suis sûr que de nombreux bambins passeraient un bon moment dessus, même en 2018 ! Voilà, c’était un petit article nostalgique. N’hésitez pas à le partager s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.