Fable – Par les liens du sang

Bien souvent, quand un jeu vidéo rencontre un certain succès, il a droit à ses produits dérivés. Figurines, films, jeux de société, etc. Il y en a pour tout les goûts. Parmi les nombreuses catégories de produits dérivés, il y a les livres. Bien souvent, les romans tirés de jeux vidéo racontent l’histoire qui se déroule pendant ces jeux. Le reste du temps, ces romans racontent une histoire qui se déroule dans l’univers du jeu vidéo en question, sans forcément mettre en scène les personnages de ce jeu. Dans le cas de Fable – Par les liens du sang, c’est le deuxième cas qui s’applique. Et franchement, c’est sympathique.

Les liens du sang

Fable – Par les liens du sang nous raconte les aventures de Ben Finn, aventurier d’Albion dont les faits d’armes sont reconnu dans tout le royaume. Mais Ben Finn, ce n’est pas qu’un aventurier à la gâchette fine. C’est aussi un coureur de jupon, un gars solitaire qui ne cherche pas vraiment à avoir une situation stable et posée. Au fil de ses pérégrinations, Ben Finn va être sauvé par un être étrange… et ô combien agaçant ! En effet, Ben Finn va devoir se coltiner un gnome, un nain de jardin revenu à la vie, qui fait de sa vie un véritable calvaire.

Voici Ben Finn, dont nous suivons les aventures dans Fable - Par les liens du sang.

Voici Ben Finn, dont nous suivons les aventures dans Fable – Par les liens du sang.

Mais bien entendu, l’histoire de Ben Finn ne se résume pas à une simple rencontre avec une créature irritante. Un soir, des créatures semblant sortir tout droit de l’enfer attaque le village dans lequel Ben Finn fait escale. Parmi ces bestioles, il croit en reconnaître une qui serait son frère qu’il croyait mort…

Une Fable agréable

Fable – Par les liens du sang est une histoire que j’ai trouvé drôle et plutôt bien menée. L’histoire est souvent ponctuée par des répliques cinglantes de la part du gnome. Entre ça et les explications de Ben Finn sur certains points (dont un sur le fait que les hommes ne comprennent rien aux explications des femmes qui m’a fait mourir de rire), le roman se laisse dévorer assez facilement. L’action est bien amenée, le récit à la première personne rend le tout vraiment vivant. Les personnages sont attachants et les dialogues savoureux.

Dans Fable - Par les liens du sang, le gnome est un personnage qui donne envie de s'arracher les cheveux. Pourtant, je l'aime bien.

Dans Fable – Par les liens du sang, le gnome est un personnage qui donne envie de s’arracher les cheveux. Pourtant, je l’aime bien.

Alors certes, Fable – Par les liens du sang n’est pas un roman qui va révolutionner le genre. C’est un bon divertissement, qui permet de vivre de nouvelles aventures dans l’univers des jeux vidéo Fable. Les amateurs des jeux devraient logiquement apprécier Fable – Par les Liens du sang. Bien qu’il ne reprenne pas tout les éléments qui ont fait le succès des jeux, il en reste un bon prolongement. Retourner dans l’univers de Fable a été une expérience agréable et inattendue. Voilà, c’était une petite bafouille sur Fable – Par les Liens du sang. N’hésitez pas à partager l’article s’il vous a plu et à me rejoindre sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire